visuel-generation-climat

GÉNÉRATION CLIMAT : UNE JEUNESSE QUI SE BOUGE POUR LE CLIMAT !

Créé par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et le Forum des Organisations de Solidarité Internationale Issues des Migrations (FORIM), le programme Génération Climat
vise à donner à la jeunesse l’envie et les moyens d’agir pour le climat en France ou à l’international.

 

Saad, Alexandra, Floyd, Paul, Lucie, Sory, Bulent, et plus de 300 autres jeunes âgés de 15 à 35 ans de tous horizons ont bénéficié du soutien du programme Génération Climat depuis sa création.

Conscients du rôle primordial qu’ils ont à jouer dans l’action contre le changement climatique, ces jeunes sont à l’initiative de projets atypiques et inventifs qui, nourris par leurs diversités, sont à la croisée des problématiques environnementales et de solidarité.

En deux ans, Génération Climat a déjà permis de soutenir presque une centaine de projets de terrain, en France comme à l’international, comme ceux de :

– Naomi FM., engagée dans la valorisation des déchets au Bénin

– Antonin L., engagé pour le développement de la mobilité douce à Grenoble

– David MK., engagé pour le reboisement en République démocratique du Congo

– Amina B., engagée dans la promotion des solutions « low carbon» à Paris…

 

 

Le programme Génération Climat  est porté conjointement par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et le Forum des Organisations de Solidarité Internationale Issues
des Migrations.

 

La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, créée en 1990 par Nicolas Hulot, oeuvre pour un monde équitable et solidaire qui respecte la nature et le bien-être humain.
Elle se donne pour mission de proposer et d’accélérer les changements de comportements individuels et collectifs, et de soutenir des initiatives environnementales en France comme
à l’international pour engager la transition écologique de nos sociétés.

 

Le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM), créé en 2002, a pour mission de faire connaître, reconnaître, promouvoir et renforcer le positionnement des migrant.e.s en tant qu’acteurs/trices de développement, aussi bien à travers leurs actions en faveur du développement local et du dialogue politique dans les pays d’origine, qu’à travers leurs contributions à l’enrichissement et à la cohésion sociale en France.