Mes astuces au quotidien !

Comment pouvons-nous réduire notre empreinte carbone au quotidien ? Suivez nos astuces

Réduire le gaspillage alimentaire

Un tiers de la production totale part chaque année à la poubelle. Cela représente des tonnes de ressources utilisées pour rien (eau, énergie, main d’œuvre, argent…), sans parler des émissions de CO2 et de méthane. En réduisant le gaspillage tout au long de la chaîne d’approvisionnement de 50% d’ici 2050, on économiserait 26,2 gigatonnes de CO2.
Acheter moins, ou consommer les quantités dont nous avons réellement besoin, afin de ne plus jeter de nourriture, est donc l’un des gestes les plus importants que nous pouvons faire.

Manger moins de viande et plus d’aliments d’origine végétale

Adopter une alimentation riche en végétaux est bon pour la planète et votre santé.
Si 50% de la population mondiale consommait 2 500 calories par jour maximum et réduisait sa consommation de viande de moitié, on économiserait 26,7 gigatonnes de CO2. Cela réduirait aussi la déforestation induite par l’élevage, faisant de cette solution l’une des plus efficaces pour inverser le changement climatique. Simplement en changeant nos habitudes alimentaires.

 

 

Baisser le chauffage

Au sein du logement, 68 % de l’ensemble de l’énergie dépensée provient du chauffage (en 2015), d’après le ministère de la transition écologique et solidaire. Réduire son impact est on ne peut plus simple : baisser le chauffage ne serait-ce que d’un degré permet de fortes économies d’énergie. Passer de 20°C à 19°C équivaut à 7 % d’énergie en moins, assure l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Lâcher la voiture

Les transports comptent pour 23 % de l’empreinte écologique des Français, selon WWF France. Et les véhicules personnels sont au cœur du problème : 14 % de l’empreinte carbone mondiale serait due à nos voitures. Remplacer un tiers des distances parcourues en voiture par des transports en commun, du vélo et de la marche ferait reculer le jour du dépassement de 12 jours, encourage Global Footprint Network.

Recycler proprement notre frigo

Pour créer du froid, les réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs utilisent des hydrocarbures très polluants. Leur capacité à réchauffer l’atmosphère est mille fois supérieure à celle du dioxyde de carbone. C’est à leur fin de vie que les dégâts sont les plus importants : si les produits chimiques ne sont pas éliminés comme il se doit, ils sont libérés dans l’atmosphère et contribuent au réchauffement. Un argument motivant pour se débarrasser proprement de son vieux frigo en le recyclant. Pour trouver un point de collecte, rendez-vous sur le site d’Ecosystème.

Éteindre les appareils en veille

Contre toute attente, les appareils en veille consomment presque autant (parfois plus !) que les appareils allumés. Selon Engie, 11% de la facture d’électricité des français (soit 86€ par an en moyenne) proviennent d’équipements laissés en veille. Parmi les appareils les plus énergivores : l’ordinateur, la chaîne hi-fi, la télé, le lecteur DVD…
Selon l’Ademe, en débranchant les appareils électriques, chaque foyer pourrait réaliser 10% d’économies sur sa facture d’électricité.
Le bon plan : les multiprises à interrupteur, permettant d’éteindre complètement les appareils branchés.